Le doudou de bébé

 

Le doudou, cet être à part entière matérialisé par une peluche, un bavoir, une couette, un t-shirt ou tout autre jouet, cet objet unique qui devient source d’inquiétudes, de recherches intensives en cas d’oubli ou de disparition intempestive, le doudou, ce membre de la famille après Maman, Papa et Bébé…mais pourquoi est-il aussi important pour votre enfant ?

Jusqu’à ses 6 mois environ, votre bébé n’a pas de doudou véritablement désigné. Il ne sait pas encore se distinguer de Maman ; pour lui, il ne fait qu’un avec elle. A partir de ses 6-7 mois, le tout-petit commence à comprendre que sa Maman est une personne différente de lui…le processus de détachement, de séparation se concrétise.

        

Entre alors en scène (roulement de tambours) LE doudou (parfois LES doudous d’ailleurs…et parfois rien, rien de visible aux yeux des parents, mais il y a toujours un petit quelque chose). En effet, votre bambin commence à percevoir des sentiments de frustration et de séparation d’avec sa Maman. Cet objet qu’est le doudou devient la matérialisation de la transition, une peluche rassurante, un bout de tissu à l’odeur apaisante ou un jouet à la douceur tranquillisante.

Cet objet transitionnel n’est pas encore totalement détaché de bébé et joue un rôle de taille au moment de l’endormissement et du réveil. L’enfant se rend compte qu’il ne « fait pas partie de sa maman » mais qu’il n’est pas tout seul non plus. D’où l’importance de prendre également en compte sa perte ou son oubli (et le chagrin qui va avec).

Mais ce petit objet si précieux (et parfois encombrant selon que le choix de bébé s’est porté sur une minuscule peluche ou une gigoteuse immense) n’est pas seulement capital pendant la sieste ou la nuit, il sert également de support à l’éveil de votre enfant, lui permettant d’affronter des situations nouvelles (rentrée scolaire par exemple) sans trop d’appréhension, de le rassurer et de l’aider à se construire dans un sentiment de sécurité.

                    

Lorsque l’enfant grandit, le doudou a toujours cette valeur rassurante et transitionnelle mais peut également s’ajouter un rôle de confident, d’ami « secret » que les parents doivent accepter et respecter (il faudra alors user de stratagèmes pour pouvoir laver le trésor !). Certains ne pourront pas s’en détacher de la journée, emmenant cette peluche ou cette taie d’oreiller un peu partout, d’autres sauront le laisser dans le lit pour le retrouver au plus vite dans des moments chagrins ou de fatigue.

« Nin-nin », doudou, câlin ou autre, quel que soit le nom que votre enfant lui donne, cet objet a toute son importance dans la construction psychologique de bébé. Tôt ou tard, ce dernier abandonnera le doudou pour s’agripper à autre chose, preuve qu’il aura grandi, évolué et qu’il s’est senti assez valorisé et capable d’avancer par lui-même…

Découvrez ici notre boutique de doudous